Vos écrits
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -24%
Grosse réduction sur la TV LG OLED77CX ...
Voir le deal
3799 €

L'antimanière

Aller en bas

L'antimanière Empty L'antimanière

Message  Damy le Lun 15 Aoû 2011 - 11:02

Dans le varech verdâtre aux liposomes mous
Le rocher se délite,
De remugle vaseux des vagues sans remous
Je bois mon théralite.

Il n’est de sang salé d’où couleraient des larmes.

Sur le contre- univers des coteaux de Saint Pré
L’orchidée donne orgueil
Aux lieux d’années lumière où le spectre empourpré
Abritait mon recueil.

Il n’est de soif d’amour que dans les jardins parmes.

La camisole jaune où la nuit se dessèche
Empêche de rêver,
Buvant la Mer d’Aral un noir suaire lèche
Mon désir de crever.

Il n’est de vieux soldats qui déposent les armes.

Les fleurs de l’églantier du cloître où je repose
Embaumeraient mes jours,
Aux rosiers blancs d’été que la fontaine arrose
Je songerais toujours.

Je suis en terre d’ombre au rosaire des Carmes.
Damy
Damy

Nombre de messages : 1551
Age : 70
Localisation : Landes
Date d'inscription : 05/08/2010

http://damy-fugue-mi-raison.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  zenobi le Lun 15 Aoû 2011 - 12:23

J'ai apprécié. Loufoque, intriguant et chantant.

Là, je n'ai pas pigé à quoi se rapportait "de remugle vaseux des vagues sans remous", le "de" en est-il bien un ?

zenobi

Nombre de messages : 892
Age : 50
Date d'inscription : 03/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Jano le Lun 15 Aoû 2011 - 15:00

Excellent, dans le fond et la forme. Cette structure en quatrains que séparent des vers isolés, se répondant entre eux, est judicieuse. L'articulation se fait sans heurt, portée par ces relais qui comblent les écarts.
Quelques jeux avec les sonorités "De remugle vaseux des vagues sans remous" qui me font dire que cette poésie prend toute sa portée à voix haute.

Sur le fond, je ne peux m'empêcher de réagir à "théralite" qui oriente inévitablement mon interprétation. Toute la poésie prend alors une autre dimension et s'éclaire à l'aune d'une souffrance vécue. Peut-être que ça n'a rien à voir, peut-être que oui. Quoi qu'il en soit, on assiste à un désespoir magnifiquement exprimé.

Jano
Jano

Nombre de messages : 1000
Age : 51
Date d'inscription : 06/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Damy le Mer 17 Aoû 2011 - 9:51

zenobi
Remugle se rapporte à téralithe (que j'ai mal orthographié d'ailleurs).
Remugle= odeur de moisi. Alors j'aurais sans doute dû écrire Au, sachant pertinemment que le téralithe est inodore, blanc et sans saveur.
Spoiler:
Il m'aurait été assez agréable que vous développiez votre commentaire sur Souvenez vous de Benthala, si vous en aviez envie, bien sûr

Jano
Oui, lire ce poème sous le prisme du téralithe est une façon éclairée de le lire.
Le téralithe est un régulateur d'"humeur". Il n'empêche d'ailleurs ni la "mélancolie" ni l'euphorie, même bien dosé.
Dans "téralithe" il y a lithos= la pierre en grec. On pourrait imaginer que "téra" s'écrive "terra" (avec 2 r)= la terre. Téralithe serait alors la lithosphère = sphère de la terre, enveloppe de sa surface, sa gangue en quelque sorte.
En fait le lithium est un métal "mou" (comme c'est bien dit). Son numéro atomique est 3, comme la sainte trinité (décidément). Il sert à la fabrication de céramiques réfractaires (si, si).
Damy
Damy

Nombre de messages : 1551
Age : 70
Localisation : Landes
Date d'inscription : 05/08/2010

http://damy-fugue-mi-raison.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  zenobi le Mer 17 Aoû 2011 - 10:00

Le rocher se délite,
De remugle vaseux des vagues sans remous
Je bois mon théralite.

Je ne pige toujours pas.
Le rocher se délite : proposition indépendante
Je bois mon… : idem
Faut-il comprendre : je bois mon thé au remugle vaseux de vagues sans remous ?
Mais, dans ce cas, je ne vois pas comment ce deuxième vers pourrait précéder le troisième.

zenobi

Nombre de messages : 892
Age : 50
Date d'inscription : 03/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Damy le Mer 17 Aoû 2011 - 10:09

Excusez-moi, j'ai édité sans avoir fini mon com, par maladresse.
Le lithium est aussi utilisé dans la fusion et la fission nucléaire (ben oui). Il s'oxyde à l'air et, de blanc argenté, il devient gris et noir anthracite. Il n'est présent que dans les océans, sous forme de traces à l'état de sel (un terme que j'emploie dans le poème), il n'est pas indispensable à l'équilibre biologique (on s'en passe).
Bref, un produit bien sympathique.

C'est curieux comme la psychiatrie a récupéré bon nombre de termes littéraires, voire poétiques: humeur, mélancolie, système sympathique, bipolarité (en référence aux 2 pôles de Gaïa, probablement) etc...La pilule est ainsi plus facile à ingérer...

Expression de la souffrance, ce poème ? Oui, en grande partie, mais ni du pessimisme, ni de la résignation, comme j'ai essayé de le montrer à la dernière strophe. Poème ambivalent plutôt. Poème de l’ambiguïté ?
Damy
Damy

Nombre de messages : 1551
Age : 70
Localisation : Landes
Date d'inscription : 05/08/2010

http://damy-fugue-mi-raison.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Damy le Mer 17 Aoû 2011 - 10:15

zenobi a écrit:Le rocher se délite,
De remugle vaseux des vagues sans remous
Je bois mon théralite.

Je ne pige toujours pas.
Le rocher se délite : proposition indépendante
Je bois mon… : idem
Faut-il comprendre : je bois mon thé au remugle vaseux de vagues sans remous ?
Mais, dans ce cas, je ne vois pas comment ce deuxième vers pourrait précéder le troisième.
Oui: "Je bois mon thé doté d'un remugle vaseux". L'inversion n'est effectivement pas heureuse. Je vais y réfléchir. Merci.
Damy
Damy

Nombre de messages : 1551
Age : 70
Localisation : Landes
Date d'inscription : 05/08/2010

http://damy-fugue-mi-raison.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Artnow le Mar 23 Aoû 2011 - 6:16

Je reviens sur ce poème (pas facile à commenter directement...) que j'avais lu il y a qq temps.

Déjà sur le titre j'avais lu très rapidement et parti sur l'antimatière... là je m'étais dit chouette ! de la physique et un peu de sciences. Après j'ai lu antimanière... alors là ??

Sur le texte j'ai été assez ou bcp dérouté. Et j'ai aimé me sentir dérouté.

J'ai lu vos propos en commentaires, alors oui poème de l'ambiguité.

Pas mal d'éléments m'ont ou ont du m'échapper; notamment les sels de lithium...
Artnow
Artnow

Nombre de messages : 286
Age : 43
Date d'inscription : 12/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Damy le Jeu 25 Aoû 2011 - 11:22

Bonjour Artnow

Le lithium entre dans la composition de médicaments pour soigner la maniaco-dépression, aujourd'hui appelé maladie bipolaire, comme les vieux s'appellent seniors, ces termes, parmi tant d'autres, permettraient, paraît-il, de faire une place sociale aux marginaux, aux improductifs.
Il permet de réguler l'"humeur", celle-ci étant un composant des neurotransmetteurs permettant la connexion entre les neurones.
Dans les phases extrêmes de la maniaco-dépression, c'est à dire l'état maniaque (excitation extrême du système nerveux) ou l'état de "mélancolie" (état extrême de la dépression nerveuse), le malade n'est plus maître de lui-même et il peut être dangereux pour lui-même et pour son entourage. Il est donc hospitalisé. Il ne peut plus faire de manières pour continuer à être un être social. Il est en état d'antimanière, comme je dis.
Ceci est vu sous l'angle psychiatrique.
Il y a aussi une façon psychologique, psychanalytique, d'aborder le bipolarité.
J'ai voulu l'aborder ici sous l'angle poétique

J'ai également essayé d'aborder sous cet angle la physique quantique dans "la cantique des quantiques" et les rapports entre la science et les croyances dans une nouvelle de science fiction Joseph
Damy
Damy

Nombre de messages : 1551
Age : 70
Localisation : Landes
Date d'inscription : 05/08/2010

http://damy-fugue-mi-raison.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Arielle le Jeu 25 Aoû 2011 - 15:13

J'ai aimé me laisser porter par les images de ce poème.
Les explications de l'auteur, comme c'est souvent le cas, sont à double tranchant : Elles rassurent le lecteur qui craignait de s'égarer dans ses interprétations mais elles "désenchantent" aussi le mystère de l'à-peu-près dont il faudrait savoir se satisfaire... ce n'est, évidemment, que mon avis.
En tout cas, une jolie lecture que j'ai plaisir à renouveler.
J'aime l'utilisation du mot "recueil" que je lis ici au sens de retraite, de lieu où on se recueille...
J'aime particulièrement le contraste entre les couleurs évoquées (vert, rouge, parme, jaune, blanc...) et le fond très sombre, très noir. Image de la bipolarité dont nous sommes tous atteints, à des degrés divers et plus ou moins douloureux.

"Je suis en terre d’ombre au rosaire des Carmes"

Je trouve cet alexandrin magnifique

Arielle

Nombre de messages : 5605
Age : 74
Localisation : sous le soleil breton
Date d'inscription : 02/01/2008

http://perso.orange.fr/poesie.herbierdesmots/

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Invité le Ven 26 Aoû 2011 - 7:01

Quelques images fortes m'ont accrochée, mais l'ensemble sans les explications m'est demeuré obscur - (et avec les explications, je l'ai regardé sous un angle peu poétique !)

J'ai beaucoup aimé
Il n’est de soif d’amour que dans les jardins parmes.
En revanche, je pense qu'il manque un terme de négation ici
Il n’est de vieux soldat qui (NE) dépose les armes
ce qui fiche en l’air le rythme, malheureusement !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Invité le Ven 26 Aoû 2011 - 7:02

Pardon :
Il n'est de vieux soldats qui ( ne ) déposent les armes

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Damy le Sam 27 Aoû 2011 - 14:44

Arielle,
Je ne sais pas très bien où j'en suis avec mon style: Tantôt le lecteur trouve qu'il est sibyllin, hermétique, tantôt il trouve qu'il est trop explicatif. Je navigue. Ce que je sais c'est que j'aime échanger avec les lecteurs et, entre autres, sur les explications de textes car non seulement c'est possible ici (contrairement à la lecture d'un livre dont l'auteur est injoignable) mais en plus cela peut-être enrichissant de part et d'autre.
Je suis sensible en tout cas aux sentiments que vous a laissés cette lecture.

Coline Dé
Je suis désolé que vous n'ayez pas pris plaisir à cette lecture.
En fait, j'ai voulu écrire: Il n'y a pas de vieux soldats qui déposent les armes ou Il n'est pas de vieux soldats qui déposent les armes. Je pensais que le "pas" pouvait s'élider dans cette phrase: Il n'est (pas) de vieux soldats qui déposent les armes
Damy
Damy

Nombre de messages : 1551
Age : 70
Localisation : Landes
Date d'inscription : 05/08/2010

http://damy-fugue-mi-raison.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Artnow le Sam 27 Aoû 2011 - 18:17

Bonsoir Denis,

J'ai un peu trainé à vous remercier pour votre réponse. J'aurais encore eu des choses à formuler et non suffisamment développées dans mon 1er com ou dans les interlignes (devais m'en aller, et m'étais mis en retard..); ces raccourcis vous ont peut être laissé un peu dans l'expectative.

Sur la bipolarité, je voulais aussi faire une remarque en rapport au titre. J'avais commencé à évoquer « l'antimatière ». Personnellement, j'avais aussi vu dans « antimanière » la partie de soi opposée, et les 2 pôles de la bipolarité comme le soi et l'anti soi ou autre soi. Je ne sais pas si également il y avait cette part pour vous dans le titre et le rapprochement antimatière / antimatière (pour moi) (bien que j'ai lu vos mots concernant le titre).

De vous :
« Ce que je sais c'est que j'aime échanger avec les lecteurs et, entre autres, sur les explications de textes car non seulement c'est possible ici (contrairement à la lecture d'un livre dont l'auteur est injoignable) mais en plus cela peut-être enrichissant de part et d'autre. »

Je suis d'accord avec vous, d'autant quand il s'agit d'une lecture à interprétation non directe.

De vous:
« Tantôt le lecteur trouve qu'il est sibyllin, hermétique, tantôt il trouve qu'il est trop explicatif. »

Aucun lecteur ne peut réagir de la même manière à la lecture de ce texte. La « réserve » des uns (notamment sur la compréhension) pouvant être l'attrait des autres (emmener qqpart sans savoir exactement où), d'autres pourront s'arrêter + sur la construction et le rythme, d'autres plus sensibles aux colorations du textes, d'autres détestent les rimes , etc..., etc...

Personnellement j'y avais perçu 2 parties: une vraiment déroutante (les 2 1eres strophes) et surtout la 1ere (« liposomes mous », « remugle »; « varech verdâtre » + « théralite » ont de quoi dérouter...) et la 2nde partie (la suite) et où là je m'étais senti « au bon endroit », notamment grâce à « camisole » et donc je suis resté dans cette expression, et par voie de conséquence l'avait reportée au début; et faisant un tout. Cela sans nécessairement avoir tous les détails.

Et votre expression est ainsi, et tout y est en sens (même si des éléments échappent, mais c'est aussi normal).

Si je devais revenir sur le traitement (du texte .. et pas au théralite ), je dirai que pour moi « la bipolarité » ne m'est pas vraiment apparue. Alors c'est en ce point que je soulèverai qqchose. Parce que si le théralite traite l'humeur, il est sans doute utilisé pour d'autres pathologies. Le seul lien spécifique et à caractère d'identification ou d'indication (personnellement et perçu ainsi) de la bipolarité pouvant se trouver dans le titre.

La « bipolarité » (ou troubles bipolaires) est assez commune. Je savais 1 ou 2 millions de personnes. Sur google, j'y ai vu 2 à 8 % de la population donc 1.2 à 4 M de personnes (en France)... cela concernant les différents troubles bipolaires (dont la cyclothimie et maniaco-dépression, et pour ce dernier seulement c'est 1% soit 600 000 personnes).

Aussi dans votre texte, l'emploi de « camisole » m'a emmené sur « la folie » et non sur la « bipolarité » parce qu'elle est assez commune. Elle est aussi "une boite" où l'on range diverses manifestations, constitutives ou non, et est souvent ignorée / non diagnostiquée / mal diagnostiquée aussi.


J'ai lu « le cantique des quantiques » et en la matière c'est une réussite ! bravo
Artnow
Artnow

Nombre de messages : 286
Age : 43
Date d'inscription : 12/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Artnow le Sam 27 Aoû 2011 - 19:07

Et j'ajoute qqchose de l'instant, sur « la camisole ».

En fait, pour « la camisole jaune » il se peut qu'il s'agissait de « camisole chimique », et « jaune » j'y verrai peut être la couleur du médicament ?? comme quoi les mots font parfois rapidement prendre des directions / interprétations; et s'il en était besoin justifier encore davantage la subjectivité du lecteur, puisque même la même personne peut évoluer dans sa lecture.., et par voie de conséquence aussi la richesse du texte.
Artnow
Artnow

Nombre de messages : 286
Age : 43
Date d'inscription : 12/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Damy le Mar 30 Aoû 2011 - 9:46

Artnow
Bien sûr, le titre s'inspire de l'antimatière, que j'aborde, elle aussi, sous l'angle poétique. Qu'est-ce que le contraire de la matière ? Un trou, le vide, rien, le néant, pourtant constitutif de la matière. C'est angoissant quand on ne crois qu'en l'existence de la matière, à l'origine de l'énergie. Dans sa phase extrême de la "mélancolie", le bipolaire éprouve l'angoisse du sous-homme, de l'inexistence. Dans sa phase maniaque, où le système est en surchauffe, en état de fusion puis de fission, dans un accélérateur de particules (le cerveau fonctionne à une rapidité impressionnante), il éprouve l'angoisse d'hyper-lucidité apparente, celle surpuissante du surhomme. Il ne dort plus, il ne mange plus. Dans cet état aussi, il se consume.

Le jaune de la camisole chimique (les cachets de lithium sont blancs) m'est venu en pensant aux Tournesols de Van Gogh. On peut aussi imaginer la couleur brûlée de la lithosphère terrestre, cette gangue de la planète, due à l'excès de rayons UV à cause du réchauffement climatique.

Vous avez raison, le poème n'évoque pas les excès de la bipolarité mais l'état ensuqué, mi figue- mi raisin, noir et blanc, gris quand on mélange les couleurs relevées par Arielle, quand la camisole chimique fait son effet. La tristesse domine.
Souvent la sinusoïde est asymétrique. Il arrive que le sommet au-dessus de l'abscisse monte moins haut que ne descend l'abysse en-dessous. Ici, elle est presque plate, naviguant entre une tendre mélancolie et une douce euphorie.
Il n'est possible de diagnostiquer le bipolarité que dans les états extrêmes et inverses du sujet.

Pour le style et le rapport auteur/lecteur, j'ai noté cette réflexion:
"Je pense qu'une oeuvre échappe toujours à son auteur, c'est là où elle fait oeuvre, quand elle s'ouvre aux sens que chacun y projette-ou en retire, quand elle se réactive grandit et se déploie dans la matière des autres,tant qu'elle ne sert pas de cause contradictoire avec son origine."
Malheureusement je n'ai plus les références de l'auteur. C'est la dernière proposition qui est importante.
Damy
Damy

Nombre de messages : 1551
Age : 70
Localisation : Landes
Date d'inscription : 05/08/2010

http://damy-fugue-mi-raison.webnode.fr/

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty L'antimanière

Message  Tollelege le Mar 30 Aoû 2011 - 13:57

sous ce titre qui réfute d'une certaine façon une manière convenue de proposer un texte, s'abrite une réflexion lucide et désabusée sur la maladie et le désarroi qu'elle engendre inévitablement dans le ressenti du malade.
La composition du poème me plait avec une chute à la fin des quatrains, et le rythme musical m'enchante, au delà de la signification des mots qui ne représentent plus alors que la matière sonore et lyrique.
Tollelege
Tollelege

Nombre de messages : 194
Age : 79
Date d'inscription : 27/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Admin le Mar 30 Aoû 2011 - 16:15

Denis :
" Nous vous prions de répondre aux commentaires laissés sur vos posts avec parcimonie, afin de laisser un maximum de visibilité aux autres textes " c'est un extrait de la ligne éditoriale de VE. Si chacun écrivait plus de 6000 signes pour en expliquer 600, imaginez un peu.
Chacun peut discuter, bien sûr, mais il est des fils plus appropriés que le(s) sien(s).
L'admin.

Admin
Admin

Nombre de messages : 454
Age : 56
Date d'inscription : 12/12/2005

http://www.vosecrits.com

Revenir en haut Aller en bas

L'antimanière Empty Re: L'antimanière

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum